By / 24th mars, 2014 / Actu, Culture / No Comments

La 11ème édition de Terra Festival se tiendra du 25 avril au 3 mai dans les principales villes de Guadeloupe. Au programme, projection de films sur l’environnement et le développement durable sous la patronage du Parc National de la Guadeloupe.

La Nature est un trésor, une ressource inestimable. Nos édiles l’on bien compris et s’emploient pour cette nouvelle édition du festival, à sensibiliser le plus grand nombre aux risques qui pèsent sur notre environnement. Chaque Guadeloupéen doit devenir acteur d’un développement durable et équitable.
L’initiative fera la part belle aux métrages mais aussi à la photo, la peinture ou encore la poésie.
Tous ces arts rappelleront à quel point les îles de Guadeloupe offrent un patrimoine naturel exceptionnel qui propose un développement touristique respectueux de l’environnement.

Un diamant vert et bleu

Il faut savoir que l’archipel de Guadeloupe est reconnu comme “Réserve Mondiale de la Biosphère” par l’UNESCO depuis 1992 en raison de sa nature exubérante et protégée.
Le parc National de la Guadeloupe abrite une végétation très riche, constituée de plus de 300 espèces d’arbres et arbustes, 270 espèces de fougères, près de 100 espèces d’orchidées et un impressionnant enchevêtrement de racines aériennes, lianes et plantes épiphytes.

Les îles de Guadeloupe, c’est aussi un environnement marin exceptionnel, protégé par la création de deux réserves naturelles (le Grand Cul de Sac Marin et les îles de Petite-Terre)
La réserve naturelle du Grand Cul de Sac Marin, vaste lagon de 15 000 hectares délimité dans sa partie marine par le plus long récif coralien des Petites Antilles (25 km de long) et dans sa partie terrestre par la plus large ceinture de mangrove, est classée depuis 1993 par la convention de Ramsar en zone humide d’importance internationale pour les oiseaux d’eau.


Leave a Comment