Les terres de la commune de Saint Claude (11 000 habitants), cultivées par les colons dès 1640, bénéficient de la proximité du volcan et d’une forte pluviométrie qui en font les plus riches de Guadeloupe. perchée entre 250m et 700m d’altitude, Saint Claude vit en permanence sous la menace de la Soufrière et fut même évacuée près de deux ans après l’éruption de 1976.
Le village fut alors enseveli sous 1m de cendres. Plus de craintes à avoir : depuis la création de l’observatoire volcanologique, la surveillance du volcan est continue et les habitants seraient prévenus au moindre risque d’éruption. Le bourg lui-même construit en dénivelé, possède le charme d’une station thermale de montagne. C’est la plus élevée des petites Antilles, et sa fraîcheur relative et sa proximité avec la Soufrière attire nombre de de Guadeloupéens et de touristes lassés de la canicule. Elle compte plusieurs établissements de soins et de repos sur tout son territoire.


Leave a Comment