L’édification de l’église Saint-Pierre, en 1740, marque la fondation de Saint Rose. Son large territoire de près de 12 000 ha part de la pointe de la Grande Rivière, à l’aplomb de Baie Mahault, à l’anse Tillet, tout à fait à l’ouest. Au sud, Sainte Rose (20 500 hab) longe la Grande Rivière à Goyaves et se perd en forêt aux confins du parc national. Jusqu’au début du 20ème siècle, la ville était l’un des principaux centre de production de canne à sucre de l’archipel. Hormis quelques distilleries toujours en activité, l’essentiel de l’architecture industrielle est en ruine.


Leave a Comment