Le fort a été conservé absolument intact. Rien d’étonnant à cela, son édification a débuté en 1844, trente ans après la fin des conflits franco-anglais.
Déserté par sa dernière garnison en 1889, le fort a servi de prison pendant la Seconde Guerre mondiale, on y retint les partisans gaullistes.
Le bâtiment central, transformé en musée (tenue correcte exigée pour la visite du fort), expose des objets liés aux guerres franco-anglaises. D’ autres salles sont consacrées aux arts et aux traditions populaires saintois ou encore à l’histoire des saintoises et des pêcheurs. N ‘hésitez pas à suivre une visite guidée (comprise dans le prix).
Le chemin de ronde abrite depuis 1984 un jardin botanique, terrain de prédilection des iguanes (une espèce protégée aux Antilles qui jadis faisait le régal des Saintois !).
Ne manquez pas d’admirer la collection de cactus (tête-à-l’Anglais, raquette… ).
Du haut des remparts, incroyable panorama à 360°. Par beau temps, on distingue la Dominique au sud et Marie-Galante à l’est.

Accès: prendre la rue Jean-Calot (à gauche du débarcadère), et tout droit pendant 45min. Ascension assez raide
Tarif 4€, réduit 2€ (donne accès au jardin botanique)
Ouvert tij. 9h·72h sauf certains j. fér.


Leave a Comment