Fort Houël et Sait Charles à ses débuts ; Royal et Mathilde sous les Anglais, Richepanse à la Restauration. Le fort de Basse Terre a changé de nom plusieurs fois au gré des gouverneurs et des occupants de la Guadeloupe. Depuis 1989, il porte le nom de Louis Delgrès, le héros de la cause esclavagiste.

La construction du fort qui débuta en 16453, se prolongea durant 150 ans. Jusqu’en 1780, les successeurs de l’île n’eurent de cesse de fortifier davantage cet ouvrage qui ne faisait que concentrer des soldats laissant le reste de l’île aux assaillants.
« Une île, concluait le général Romanet, en 1804, est une vaste citadelle offrant mille points faibles contre un seul susceptible de défense.
Superbes vues sur la ville, le massif de la Soufrière et les monts Caraïbes.
A l’est, au-dessus du cimetière militaire, une table d’orientation légende le paysage.
Exposition permanente dans le musée d’Histoire.

Tél. 0590 81 37 48.

Ouvert tous les jours de 9h à 16h30.


Leave a Comment