Bien choisir sa voiture de location en Guadeloupe

Contenu sponsorisé |Plus de 200 loueurs de véhicules sont présents en Guadeloupe alors comment faire son choix ? Petit tour d’horizon des acteurs du marché et des pièges à éviter.

Le prix

Si vous préparez un voyage en Guadeloupe, pensez à réserver votre location de voiture le plus tôt possible. En haute saison, les prix doublent en dernière minute (lorsqu’ils restent des voitures…).

Attention également au prix d’appel, ce n’est toujours pas le prix le moins chers. A l’aéroport, faites attention à la taxe d’aéroport dans le prix final : certaines agences de location n’hésitent pas à vous mettre devant le fait accompli une fois votre arrivée. Elle se situe entre 30€ et 35€ selon les enseignes et représente donc 4€ à 5€ de plus par jour sur une semaine ! En choisissant un loueur indépendant situé en dehors de la zone aéroportuaire, vous n’aurez pas à la payer ! Pratique non ?

Vous voyagez en famille ? Pensez à réserver votre siège auto ou siège bébé en avance et ainsi vérifier son prix. Beaucoup d’agences de location indépendantes les prêtent gratuitement. Chez les grandes enseignes ceux-ci peuvent être facturés de 20 à 40€ pour la durée du voyage. Il en est de même pour l’  « assurance » conducteur additionnel, tournez-vous vers un loueur qui n’hésitera pas à mettre 4 conducteurs sur le contrat et cela gratuitement !

Les assurances ? Vous n’y comprenez rien ? C’est normal et on dirait même que c’est fait exprès ! Certains courtiers en location de voiture ou certaines agences essayent de se faire de la marge dessus et n’hésitent pas à vous effrayer pour vous pousser à prendre leurs assurances complémentaires superflues.
C’est en fait pourtant très simple : prenez un loueur avec une assurance tous risques (90% des loueurs indépendants de l’île) inclue dans le tarif de base. Cette assurance est toujours assortie d’une franchise (montant maximum que vous avez à payer en cas d’accident responsable ou sans tiers identifié). Or, si vous réglez votre location de voiture avec une carte bleue « Premium » comme Visa Premier, MasterCard Gold ou American Express, le montant de la franchise est remboursé par ces cartes bleues. Plus besoin donc de payer les « assurances complémentaires » qui peuvent atteindre jusqu’à 12€/jour ! Ces cartes bleues sont maintenant accessibles par n’importe qui, il suffit de demander à sa banque.

Total économisé sur une semaine en suivant ces conseils pour un couple et un enfant ? 35€ (taxe d’aéroport) + 20€ (siège bébé) + 70€ (assurances complémentaires superflues) = 125 € !

Mais alors quel loueur choisir ?

Les loueurs accumulant tous les avantages cités plus haut, ça ne manque pas sur l’île ! Et c’est ce qui rend le choix difficile ! Dès que vous avez remarqué un loueur avec un prix compétitif et tout inclus, faites un tour sur les forums de discussion (Le Routard, le Forum des voyageurs etc…). Si les commentaires sont bons alors vous pouvez réserver ! Si vous ne trouvez pas d’informations sur la société, il vaut mieux passer son chemin.

Vous pouvez aussi louer une voiture sur Rentîles. Ils référencent les loueurs indépendants et les sélectionnent pour leur sérieux. Toute la location se fait en ligne et le site est très bien fait. Les vacanciers sont invités à laisser un avis sur le site 10 jours après avoir rendu le véhicule. Vous pourrez ainsi profiter des prix bas des loueurs indépendants tout en choisissant le meilleur loueur !

Rentîles référence environ 15 agences de location réparties sur toute l’île. Vous pourrez ainsi louer une auto directement à l’aéroport de PAP, ou vous faire livrer votre véhicule à Deshaies, Gosier, Saint Claude, Saint François etc…

Comment bien préparer ses vacances aux Antilles ?

Contenu sponsorisé | Destination parfaite pour un voyage en famille, les Antilles proposent des paysages de carte postale. Durant un séjour dans le territoire, vous aurez l’opportunité de découvrir de magnifiques îles. Terrains de jeu pour diverses activités, vous y passerez des moments dépaysant et inoubliables sous un climat ensoleillé toute l’année.
Cependant, comme tous les pays chauds, une grande préparation est obligatoire pour passer du bon temps sur une île telle que la Guadeloupe.

Les sites et les activités à faire particulièrement en Guadeloupe

La Guadeloupe est une île exceptionnelle. Elle représente très bien la culture antillaise et caribéenne. Dans le cas où vous y êtes pour la première fois, le marché est le premier endroit à visiter. Faites vos achats parmi les nombreuses échoppes existantes à cet endroit. Achetez des produits locaux exotiques et délicieux comme des fruits frais, plats locaux tels que les acras ou boudins bien épicés. À la même occasion, les vendeurs seront heureux de discuter avec vous.

Pour marquer les vacances, visitez le volcan Soufrière lors d’un parcours de randonnée pédestre. Du côté de la Basse Terre, les Chutes du Carbet, très célèbres sur l’île sont incontournables. En termes de culture, la ville de Sainte-Anne dispose d’un village artisanal. Avec ses fameuses plages idylliques ornées de palmiers, profitez du soleil pour prendre un bain de soleil. De plus, l’eau est calme, chaude et limpide, ouverte à diverses activités nautiques comme la baignade, plongée avec masque et tuba, kitesurf, jet-ski et de nombreuses autres. Ceux qui ont prévu un long séjour doivent absolument visiter les îles de Marie-Galante avec ses distilleries de rhum et ses plages paradisiaques.

Pour découvrir ces richesses antillaises, il est primordial de prendre des mesures de sécurité sur tous les angles comme dans tous les autres pays chauds et tropicaux.

Pour vos déplacements en Guadeloupe, privilégiez la location de voiture, cela vous évitera bien des déconvenues. Sur ce site par exemple, vous pouvez même louer votre voiture de location en Guadeloupe depuis l’aéroport Pôle Caraïbes. Avec une voiture de location, vos déplacements ne seront pas un souci.

Les démarches et éléments essentiels à préparer

La santé

Avant de partir, vous devez prendre des mesures afin d’éviter quelconques problèmes de maladies susceptibles de gâcher entièrement vos vacances.
Concernant les maladies, le paludisme est une des maladies graves et potentiellement mortelles très répandues dans les zones tropicales telles que les Antilles. Étant donné qu’il n’existe aucun moyen préventif n’assurant pas à lui seul la protection intégrale contre le paludisme, il convient d’effectuer une chimioprophylaxie et utiliser des produits pour se protéger contre les piqûres de moustiques comme les crèmes ou les moustiquaires.
Sinon pour d’autres maladies, il faudra suivre les programmes de vaccination recommandés par le pays.
Par ailleurs, vous devriez emporter des antibiotiques divers comme ceux contre les infections intestinales. Les antiallergiques sont également importants tout comme divers comprimés comme le paracétamol ou d’autres.

Les accessoires indispensables

Il est évident que dans les pays chauds comme les Antilles, les vacanciers profitent au maximum du soleil. Seulement, il est essentiel de se protéger. N’oubliez donc pas d’inclure dans votre bagage, des crèmes solaires pour la peau, deux paires de lunettes filtration UV, des chapeaux à larges bords ou une casquette.
Pour les produits à appliquer, emportez des pommades anti-inflammatoires, des produits de rinçage oculaire, des antiseptiques cutanés et des baumes à lèvres. Sinon, le savon, les brosses à dent, dentifrice, fil dentaire, mouchoirs, papier hygiénique vous aideront à garder une bonne hygiène.

2016, année spa et détox version Guadeloupe

By / 20th janvier, 2016 / Découvrir / No Comments

L’archipel de Guadeloupe recèle des trésors pour se ressourcer et se détendre. Des baignades vivifiantes à la Cascade Paradis, à une intense relaxation au Bassin Bleu, les îles de Guadeloupe révèlent des trésors de bien-être.

Une nouveauté à venir : la station thermale de Ravine Chaude, 1er pôle thermal des Caraïbes, situé au cœur de la forêt tropicale, à 110 m d’altitude. Les eaux de la Ravine s’écoulent à une température de 33° et sont classées dans la catégorie des eaux sous-salines, chloro-sulfatées avec traces de fer, d’iode et de brome qui en font des eaux thermo-minérales uniques.
Le projet de réhabilitation de ce site exceptionnel, qui va comprendre bassins, piscines, centre de balnéothérapie et des éléments aqualudiques pour les familles devrait s’achever au 1er semestre 2016.

Les Îles de Guadeloupe parmi les «PLACES TO GO» du New York Times & Condé Nast Traveler

By / 20th janvier, 2016 / Actu, économie, Les îles / No Comments

11ème du classement du New York Times

Les Iles de Guadeloupe ont été classées 11ème du classement mondial du prestigieux journal THE NEW YORK TIMES : http://www.nytimes.com/interactive/2016/01/07/travel/places-to-visit.html, 2ème destination française (après Bordeaux) et 3ème destination dans la Caraïbe (après Saint-John et Cuba) dans le TOP « 52 Places to Go en 2016 ». Concernant la destination, la beauté et le symbole du MEMORIAL ACTe y sont largement présentés tandis qu’est aussi souligné le prochain tournoi de la Coupe Davis, France – Canada qui se tiendra du 4 au 6 mars prochains.

14ème du classement de Conde Nast Traveler

Pour Condé Nast Traveler, les Îles de Guadeloupe arrivent en 14ème position du « Top 16 Places to Go in 2016 » ! http://www.cntraveler.com/galleries/2015-12-29/the-top-16-places-to-go-in-2016/14
Cette récompense est le fruit du travail du CTIG sur l’Amérique du Nord, avec l’appui d’Atout France. Une stratégie qui a permis d’ouvrir de nouvelles liaisons avec la côte Est des Etats-Unis avec Norwegian Airlines.

Depuis 2012, le CTIG possède une antenne au sein des locaux de l’agence de développement touristique de la France à New York. « Nous travaillons beaucoup avec les médias américains et le réseau des tours opérateurs et agences de voyage américain et canadien » souligne Willy Rosier, directeur général du CTIG. « Le positionnement de notre archipel, comme une nouvelle destination à forte identité culturelle dans la Caraïbes française semble être une stratégie payante ». New York, Washington et Boston sont à seulement 4 heures de vol.

Coupe Davis : Jeu set et match Guadeloupe !

By / 5th décembre, 2015 / Actu, Agenda, Sport / No Comments

C’est officiel, la Fédération Française de Tennis a annoncé vendredi 4 décembre, que le premier tour de la Coupe Davis opposant la France au Canada, se déroulera du 4 au 6 mars 2016 au Vélodrome Amédée-Détraux de Baie-Mahault en Guadeloupe.

Il s’agit d’une première historique se réjouit Jean Gachassin, président de la FFT, qui remercie Yannick Noah et les joueurs, qui ont été à l’initiative de ce choix.
La Guadeloupe grille ainsi la politesse à Fort-de-France (Martinique), Rouen (Seine-Maritime) et Albertville (Savoie).
D’un point de vue logistique, le Vélodrome Amédée-Détraux d’une capacité avoisinant les 9000 places, sera aménagé pour accueillir les rencontres en extérieur.
A événement exceptionnel, mesures exceptionnelles pour ce déplacement dont on parle déjà comme d’une expédition. «Il va falloir construire un court, des gradins, des éclairages, transporter 400 tonnes de terre battue en bateau.» assure le président de la FFT.
Au total, cela devrait coûter 1,5 million d’euros, dont un million (500.000 euros pour la construction du stade, 500.000 euros pour le transport de la terre battue) sera pris en charge par les collectivités territoriales, à commencer par le Conseil régional de Guadeloupe.
«C’était une opportunité historique à ne pas manquer», conclut Gachassin.
Souhaitons aux tennismen français de briller en terre antillaise, perpétuant ainsi la tradition d’une Guadeloupe terre de champions.

Le MEMORIAL ACTe récompensé à Londres

Le MÉMORIAL ACTe a reçu le prix «HIGHLY COMMENDED WIDER WORLD TOURISM PROJECT» lors des British Guild of Travel Writers Awards à Londres.

Le 1er Novembre 2015, au Savoy Hôtel, lieu prestigieux de la capitale britannique, le Mémorial ACTe a reçu le prix du «Highly Commended Wider World Tourism Project» (hautement félicité dans la catégorie des plus grands projets touristiques au monde) par les 270 journalistes professionnels, écrivains, éditeurs, photographes et blogueurs de la British Guild of Travel Writers.

« Depuis plus de 30 ans, ces trophées récompensent la diversité et la créativité de projets touristiques à travers le monde, tout en soulignant leur forte contribution à l’économie locale » précise la Présidente de la BGTW, Mme Mary Moore Mason.

Le Mémorial ACTe devance dans sa catégorie les réalisations suivantes:
• Center for Civil and Human Rights, Atlanta, Georgia, USA
• Bagan Temple Complex, Myanmar
• Nga Haerenga, The New Zealand Cycle Trail, New Zealand
• MAR, Museum of Art of Rio, Rio de Janeiro, Brazil
• White House Visitor Center, Washington DC, USA
Revivez  l’événement : https://www.youtube.com/watch?v=wcUdQeU2uGA#action=share

Jacques Martial

Jacques Martial, Président du Mémorial ACTe, cérémonie de remise des prix, Hôtel Savoy.

La Guadeloupe aux avant postes pour la COP 21

By / 17th septembre, 2015 / Actu, économie, Nature / No Comments

Le 10 septembre 2015 à Paris, le Président du Conseil Régional de Guadeloupe, Victorin LUREL, a participé à l’événement « La France s’engage pour le climat. En avant la COP21 ». Il représentait le département à l’invitation du Président de la République et de la Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’énergie, Ségolène Royal.

L’exécutif régional de Guadeloupe a notamment présenté les actions menées par les territoires ultramarins pour préserver et valoriser la biodiversité, lutter contre le réchauffement climatique et ses conséquences sur les territoires insulaires.

Le président de région a notamment évoqué les moyens déjà mis en œuvre ou envisagés dans les îles de Guadeloupe pour accélérer la transition énergétique, ses potentielles créations d’emplois et les opportunités considérables liées à cette démarche pour tendre vers l’autosuffisance énergétique.

Il faut savoir que la Guadeloupe mène une politique énergétique ambitieuse déclinée dès 2008 dans son plan régional de l’énergie. Ce dernier s’appuie sur la promotion des énergies renouvelables et la maîtrise de la demande énergétique. Les objectifs fixés par le projet de loi sur la transition énergétique en outre-mer sont d’atteindre 50% d’énergie renouvelable à l’horizon 2020 et l’autonomie énergétique à l’horizon 2030. Pour y parvenir, la Région Guadeloupe a fait le choix de favoriser un mix énergétique diversifié faisant appel à l’ensemble de ses atouts naturels.

Ainsi, grâce au photovoltaïque, à l’éolien, à l’hydroélecrticité, à la biomasse et à la géothermie, la Guadeloupe atteint 18,4% d’énergies renouvelables dans son mix électrique.

Sur les bases des messages délivrés lors de la Conférence Internationale sur la Biodiversité et le Changement Climatique organisée l’an dernier, l’archipel guadeloupéen réaffirme son ambition et sa conviction quant à la pérennité d’un modèle éco-responsable. « Guadeloupe Îles Durables » s’engage résolument aux côtés de la France pour la COP21.

Êtes vous septembriste ?

By / 4th septembre, 2015 / Culture, Édito, Société / No Comments

Adieu crèmes solaires, maillots, tongs, apéros en bord de mer… C’est le rituel à chaque rentrée. Si certains s’y plient de bon gré, d’autres au contraire font de la résistance.
Les septembristes, c’est leur nom. Ils partent en vacances au mois de septembre, la mine réjouie et le sourire en coin. Et on peut les comprendre!
Partir en décalé, c’est éviter les plages et leurs cohortes de familles, bataillons au teint blafard qui prennent d’assaut le moindre mètre carré de sable. Glacière rose fluo, casquette Ricard, sans oublier les indémodables crocs. Voila ce à quoi échappe le septembriste.
Et le folklore me direz vous! N’est ce pas plus amusant de se mélanger, que dis-je, se perdre au milieu des Zidanes de plage dont les tirs atterrissent immanquablement dans votre assiette, ou encore les accros au tube de l’été qui connaissent par coeur texte et chorégraphie, et vous offrent un spectacle gratuit toutes les demies heure.
L’idée même d’une telle expérience devient urticante!

Et c’est assis côté hublot à 5 minutes du décollage, verre de planteur à la main, que je revendique le septembrisme.
Cette doctrine pratiquée par quelques “happy few” qui jouissent des avantages des vacances sans leurs inconvénients.
Vade retro automne et ta chute des températures; en Guadeloupe il fait beau toute l’année!
Comme chantait Doc Gynéco « Là bas il fait chaud on boit l’eau du coco, sous les cocotiers, les filles sont dorées… »
Ah la Guadeloupe, éternel paradis sous les tropiques, terre bénie des dieux.

« Veuillez éteindre vos appareils et redresser vos tablettes »
C’est l’heure, nous décollons!
Alors bonne rentrée au plus grand nombre, et bonnes vacances aux septembristes; en Guadeloupe peut être ?

Terre de Blues 2015, demandez le programme!

Amateurs de blues, prenez date. Pour son édition 2015, le Festival de Marie Galante Terre de Blues vous réserve un plateau de choix, avec cette année une place spéciale accordée à l’Authenticité et la Promotion du Territoire

Dans un cadre magnifique, l’île de Marie Galante vous accueillera  du 22 au 25 mai 2015 avec un programme festif autour de musiques internationales, locales et populaires.

Afrique, Cap Vert, Etats Unis, îles caribéennes, une pléiade d’artistes acquis à la culture blues se produira sur les scènes de l’habitation Murat, du village Caraïbe et du village des artisans.
Une programmation musicale exceptionnelle servie par des artistes en vogue et légendaires sur l’île aux cent moulins

Programmation

Vendredi 22 mai
Artiste : Anzala (Guadeloupe)
Lieu : Village Caraïbe (Port de Grand-Bourg)

Samedi 23 mai
Artistes : Alain Jean-Marie (Guadeloupe); Mayra Andrade (Cap Vert); Jimmy Cliff (Jamaïque)
Lieu : Habitation Murat

Dimanche 24 mai
Artistes : Vasti Jackson (USA); Seun Kuti & Egypt 80 (Nigéria), Sister Sledge (USA)
Lieu : Habitation Murat

Lundi 25 mai
Artistes : Nostalgia (Marie Galante); Guy Vadeleux & O’Tantik (Martinique); Marlow Rosado (Puerto Rico), Misié Sadik (Guadeloupe)
Lieu : Village Caraïbe (Port de Grand-Bourg)

Programme 2015 téléchargeable ici

Infos : Office du tourisme de Marie Galante

Tél : 0590 97 56 51
Email : info@ot-mariegalante.com
Web : www.ot-mariegalante.com

Riding Zone glisse jusqu’en Guadeloupe

By / 27th janvier, 2015 / Actu, Agenda, Sport / No Comments

Pour les fidèles téléspectateurs de France Ô, Riding Zone est LE magazine consacré aux sports extrêmes et à la culture glisse. Chaque semaine, il parcourt le monde à la découverte des riders et des spots les plus fun.
Honneur en ce début d’année, la Guadeloupe reçoit l’équipe de Riding Zone pour une émission spéciale dans le cadre de « Ze Karibbean Race ».
Du 28 janvier au 1er février 2015, l’évènement réunira de nombreux accros du paddle pour des épreuves entre la Guadeloupe et Marie Galante.

Et qui de mieux que la sémillante Tiga pour magnifier ce Riding Zone en Guadeloupe ?
Entre chroniques et reportages, la pétillante animatrice nous fera découvrir les paysages saisissants d’une Guadeloupe comme vous ne l’avez jamais vue.
Amoureux de la glisse et de sensations fortes en Guadeloupe, ce numéro de Riding Zone est pour vous. RDV le 28 janvier à 8h sur la base nautique de Saint François.

Plus infos sur http://www.zerace.net